En prévision d'Haloween


Cette "fête" devenue incontournable n'est pourtant pas très ancienne... on doit son arrivée chez nous aux militaires américains stationnés en Europe après la seconde guerre mondiale.


Halloween est une fête originaire des îles Anglo-Celtes célébrée dans la soirée du 31 octobre, veille de la Toussaint. Son nom est une contraction de l'anglais All Hallows Eve qui signifie the eve of All Saints' Day en anglais contemporain et peut se traduire comme « la veillée de la Toussaint ».
Avant de retraverser l'Atlantique La fête d'Halloween a d'bord été introduite en Amérique du Nord après l'arrivée massive d'émigrants irlandais et écossais notamment à la suite de la Grande famine en Irlande (1845-1851). Elle y gagne en popularité à partir des années 1920 et c'est sur le nouveau continent qu'apparaissent les lanternes Jack-o'-lanterns confectionnées à partir de citrouilles, d'origine locale, en remplacement des rutabagas utilisés en Europe.
 pumpkin.gif
Célèbre invitée d'Halloween, la citrouille s'épanouit dans de multiples rôles. Investissant les contes depuis plusieurs siècles, la belle des potagers mérite qu'on s'attarde sur ses rondeurs.

Le soir du 31 octobre, d'étranges et fantomatiques visages envahissent les rues. Vidées de leur chair et emplies de bougies, les citrouilles se parent d'yeux inquiétants et de bouches grimaçantes. Une tradition venue de l'Irlande du XVIIe siècle, époque où les navets tenaient la vedette. L'histoire raconte qu'un vieil ivrogne, Jack, ayant piégé le Diable, se voit condamné à errer éternellement dans les ténèbres. Pour s'éclairer dans ce néant sombre et froid, il dépose alors une braise dans un navet, sa maigre pitance. Voyageur immortel, "Jack à la lanterne" ou "Jack'o lantern" traverse au XIXeme siècle l'Atlantique pour les Etats-Unis où il troque les navets contre des citrouilles. Devenues depuis l'emblème d'Halloween, elles indiquent aux enfants qu'ils peuvent venir chercher leurs friandises. Mais dans cette nuit où la mort rôde, aussi festive soit-elle, la cucurbitacée au masque terrible devient aussi "le carrosse des angoisses, un véhicule, un transporteur vers l'ailleurs".  Le fruit ne serait donc pas qu'une anodine décoration ?

Halloween ! La légende

Jack-O'-Lantern est probablement le personnage le plus populaire associé à l'Halloween. Il nous provient d'un vieux conte Irlandais. Jack aurait été un avare, un personnage ivrogne, méchant et égocentrique. Un soir, alors qu'il était dans une taverne, le diable lui apparût et lui réclama son âme.
Jack demanda au diable de lui offrir à boire, un dernier verre avant de partir pour l'enfer. Le diable accepta et se transforma en pièce de six pence. Jack la saisit et la plaça immédiatement dans sa bourse. Cette dernière ayant une serrure en forme de croix, le diable ne pouvait s'en échapper. Finalement, Jack accepta de libérer le diable, à condition que ce dernier lui accorde un an de plus à vivre. Douze mois plus tard, Jack fit une autre farce au Diable, le laissant en haut d'un arbre (sur lequel il avait gravé une croix grâce à son couteau) avec la promesse qu'il ne le poursuivrait plus.
Lorsque Jack mourut, l'entrée au paradis lui fut refusée, et le diable refusa également de le laisser entrer en enfer. Jack réussit néanmoins à convaincre le diable de lui donner un morceau de charbon ardent afin d'éclairer son chemin dans le noir. Il plaça le charbon dans un navet creusé en guise de lanterne et fut condamné à errer sans but, jusqu'au jour du jugement dernier. On l'appela alors Jack of the Lantern (Jack à la lanterne en anglais), ou Jack-o'-lantern. Il réapparaît chaque année, le jour de sa mort, à Halloween.


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Idées reçues et vérités mal connues

Quelques considération sur la bière !

Neruda